DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vive polémique au Chili après l'incendie meurtrier dans une prison surpeuplée

Vous lisez:

Vive polémique au Chili après l'incendie meurtrier dans une prison surpeuplée

Taille du texte Aa Aa

Les proches des 81 détenus tués dans ce drame ont entamé le difficile travail d’identification des victimes.

Le deuil s’est mué en journée de colère à l‘égard des autorités de Santiago, accusées d’avoir manqué de réactivité pour sauver des hommes implorant à cor et à cri qu’on leur ouvre les portes. Certaines familles ont porté plainte.

“Malheureusement, au moment de l’incendie, nous n’avions que cinq policiers présents dans l‘établissement pour 1950 détenus”, s’est défendu le directeur national de la police chilienne.

La surpopulation carcérale, mal chronique dans toute l’Amérique Latine a été qualifiée de “bombes à retardement” par le procureur général.

Outre les 81 détenus tués, 14 autres ont été grièvement blessés dans la nuit de mardi à mercredi lors de cet incendie dans la maison d’arrêt de San Miguel provoqué par une rixe.

“La plus grave catastrophe carcérale dans l’histoire du pays”, selon le ministre chilien de la justice.