DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Saviano : "la mafia a dopé l'économie de l'Europe de l'est"

Vous lisez:

Saviano : "la mafia a dopé l'économie de l'Europe de l'est"

Taille du texte Aa Aa

Roberto Saviano était à Bruxelles pour y recevoir le prix européen du livre. L’auteur de “Gomorra” est cette fois distingué pour son essai “la beauté et l’enfer”, qui revient hanter le crime organisé à l‘échelle internationale.

Dans cette interview, il explique comment, du sud de l’Italie, le phénomène mafieux a gagné la scène mondiale, profitant d’Etats défaillants et de la crise économique pour investir la sphère politique.

Roberto Saviano

La crise économique a constitué une incroyable opportunité pour les grandes mafias, les gagnantes, tandis qu’elle a eu un impact négatif sur les mafias plus faibles, les perdantes.

Mais les organisations criminelles nigérianes, russes, napolitaines et corses sont autant de cartels qui ont injecté des liquidités dans l‘économie pendant la crise. Et grâce à ces liquidités, ils ont réussi dans de nombreux secteurs, comme le BTP et la banque.

Sergio Cantone, euronews

Ces cartels sont utiles en ce moment précis parce qu’ils stimulent la circulation de l’argent, n’est-ce pas ?

Roberto Saviano

Exactement. Parfois, je me demande si sans cette argent, la crise en Italie, de même qu’en Europe, n’aurait pas été pire. D’après le procureur national italien anti-mafia, leur chiffre d’affaires est de l’ordre de 100 milliards d’euros par an, et c’est juste pour l’Italie. Donc, essayez d’imaginer le montant du chiffre d’affaires des cartels sud-américains en Espagne. Que deviendrait l’Europe sans l’argent généré par le trafic de drogue ?

Sergio Cantone, euronews:

A votre avis, est-ce que les gouvernements, particulièrement le gouvernement italien du fait de l’ampleur du problème au niveau national, luttent efficacement contre ces organisations ?

Roberto Saviano

En Italie, l’Etat n’a pas une structure monolithique. C’est en fait un pays complexe. On peut dire que certaines institutions font preuve de bonne volonté et se battent en première ligne au péril de leur vie. D’autres sont profondément liées au crime organisé. Quoi qu’il en soit, je ne pense pas que les mesures répressives soient appropriées pour gérer ce problème.

Sergio Cantone, euronews

Quel instrument serait approprié ?

Roberto Saviano

Le changement politique et économique.

Sergio Cantone, euronews

Dans quel sens ?

Roberto Saviano

Je pense par exemple aux appels d’offre publics, où la mafia l’emporte toujours sur ses concurrents grâce aux tarifs cassés qu’elle peut se permettre de pratiquer car ils sont compensés par l’argent du trafic de drogue.

Sergio Cantone, euronews

Mais est-ce que cette logique n’est pas simplement cohérente avec la logique économique actuelle ?

Roberto Saviano

Exactement, cependant l’Italie à elle seule n’y peut rien. Les paradis fiscaux sont des paradis mafieux, ce sont surtout des paradis mafieux.

Sergio Cantone, euronews

Vous avez suscité une énorme controverse en Italie en évoquant des relations supposées entre le crime organisé et la Ligue du Nord, qui est actuellement dans la coalition au pouvoir. C’est aussi le parti du Ministre de l’Intérieur. Avez-vous des preuves à l’appui de ces allégations ?

Roberto Saviano

J’ai dit que la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise, “interférait”, et je peux le confirmer, parce que les mafias ont pour habitude d’interférer avec les pouvoirs et les institutions. J’ai simplement fait référence à une enquête en cours, qui est encore en train de dévoiler de nouveaux indices, tels que des contacts, des contacts utiles, qui démontrent la volonté du crime organisé de gérer les registres électoraux du parti et de corrompre ses hommes politiques, mais les magistrats enquêtent.

Sergio Cantone, euronews

Pouvez-vous donner un exemple concret ?

Roberto Saviano

D’après les investigations des juges Bocassini et Pignatone, la ‘Ndrangheta cherche à rencontrer la Ligue du Nord. C’est ce que confirment des écoutes du parrain Pino Neri.

Sergio Cantone, euronews

Mais comment réagit la Ligue du Nord ?

Roberto Saviano

Disons qu’ils ont rencontré un conseiller régional,ce conseiller régional a ensuite répondu qu’il ne savait même pas qui était Pino Neri. Les juges vont enquêter. Mais c’est suffisant pour montrer que, dans le nord de l’Italie aussi, la mafia et les institutions communiquent. Ce que je dis n’est pas scandaleux. C’est perçu comme un scandale parce que je parle d’un parti du nord de l’Italie. Si j’avais parlé d’un parti du sud de l’Italie, mes déclarations auraient été considérées comme banales, parce que voir la Camorra, la mafia napolitaine, interférer avec un parti local du sud est un processus ordinaire. Mon objectif était simplement de dire publiquement que personne ne devrait se considérer à l’abri.

Sergio Cantone, euronews

L’actuel Ministre italien de l’Intérieur, Roberto Maroni, est considéré comme un des politiciens les plus efficaces en matière de lutte contre les mafias dans l’histoire récente de l’Italie. Vrai ou faux ?

Roberto Saviano

Oui, seulement partiellement parce que l’action décisive contre la mafia n’est pas seulement le fait de Maroni, il a repris des enquêtes en cours depuis des années. Le cas de Caserta, près de Naples, est positif, mais crier victoire sur la mafia est simplement une plaisanterie.

Sergio Cantone, euronews

Après la chute des systèmes communistes, le crime organisé a prospéré. Pourquoi ? Par quel mécanisme ?

Roberto Saviano

D’un côté, il y avait les sociétés légales, qui avaient peur d’investir parce que leurs affaires risquaient d’accuser de lourdes pertes. De l’autre côté, il y avait la peur de la vieille nomenklature communiste de perdre le contrôle du pouvoir. Donc, il y a eu une sorte d’alliance avec la mafia, qui a amené l’argent et protégé certains hommes politiques. La mafia a aussi interféré avec des hommes d’affaires ordinaires qui cherchaient un racourci pour éviter les habituelles lourdeurs procédurières.

Vous voulez ouvrir une nouvelle usine à Tirana ? Ok, essayez de le faire par vous-même. Vous devez vous attendre à verser des pots de vin et à vous heurter à une bureaucratie inefficace.

Mais si vous vous lancez avec l’aide de la mafia, ils arrangent tout pour vous et ça ne prend que trois semaines. Ainsi, ils sont devenus le système nerveux central des investisseurs.

Il est important d‘étudier en profondeur ce que la mafia a fait en Europe de l’Est, parce qu’elle a dopé l‘économie et dans le cadre même du système de marché libre, hélas, puisque c’est elle qui a pris les risques.