DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'éducation, hors des sentiers battus

Vous lisez:

L'éducation, hors des sentiers battus

Taille du texte Aa Aa

La gare de Bhubaneswar en Inde : au milieu des trains, des enfants qui tentent de s’en sortir. Pour ces enfants occupés à survivre, l‘éducation est accessoire, un luxe réservé à d’autres.

Alors, il y a 25 ans, Inderjit Khurana a décidé de faire classe ici, sur le quai de la gare. Depuis, 14 écoles ont vu le jour et 500 élèves apprennent à lire et à écrire. Certains ont rejoint les écoles publiques, une poignée suivent même des cours à l’université.

Nous avions rencontré Inderjit Khurana quelques semaines avant son décès.

Une école buissonnière très studieuse en Finlande

En Finlande, les enfants vont puiser aux racines du savoir, en étudiant leur environnement, une idée développée dans le cadre du projet Likkeelle (“En mouvement”).

En forêt ou en ville, les enfants étudient des cas pratiques. Les élèves de primaire vont en forêt, choisissent un arbre, et l’observent tout au long de l’année. Les lycéens partent, eux, à la découverte de leur quartier. Ils étudient par exemple les pistes cyclables, leur utilisation et les améliorations à apporter… de quoi les former à devenir de meilleurs citoyens.

Enseignants itinérants pour tribus nomades

Les Masaaï sont des nomades de l’Afrique de l’Est. Ils se déplacent au gré des saisons avec leur bétail, difficile dans ces conditions de fidéliser les enfants à l‘école.

Alors, près de Morogoro, à l’ouest de Dar es Salaam, une ONG locale a eu l’idée de former des enseignants itinérants. Yes Development leur a fourni du matériel léger qu’ils peuvent emporter avec eux pour faire classe. Pour faciliter l’apprentissage, ces professeurs sont recrutés au sein même des tribus.

L’objectif est aussi de permettre aux petites filles d’avoir accès à l‘éducation.