DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Wikileaks : Barroso refuse de prendre parti

Vous lisez:

Wikileaks : Barroso refuse de prendre parti

Taille du texte Aa Aa

Transparence et cybersécurité étaient au coeur des débats dans l’hémicycle européen ce mardi. L’occasion pour les eurodéputés d’interpeller José Manuel Barroso sur l’affaire Wikileaks et les poursuites contre son fondateur. Mais le président de la Commission a botté en touche.

Voir notre page spéciale WikiLeaks

“Concernant ces accusations, je ne suis pas un tribunal et la Commission n’est pas supposée faire de commentaires sur des accusations spécifiques contre des individus spécifiques, parce que la Commission n’est pas et n’a pas vocation à être un tribunal, pas plus qu’elle n’a de présomptions sur la culpabilité d’un individu en particulier.”

Les révélations de Wikileaks ont marqué de quelques coups de griffe l’image de certains responsables européens. L’Europe qui fait elle aussi l’objet de cyberattaques répétées, a reconnu José Manuel Barroso…