DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pékin prend les terres rares en otage

Vous lisez:

Pékin prend les terres rares en otage

Taille du texte Aa Aa

Panique chez les importateurs de terres rares : au premier semestre 2011, la Chine va raboter de 35% ses quotas d’exportation de minerais utilisés dans les technologies de pointe, et relever ses tarifs.

Pékin dit vouloir ainsi protéger la nature, mais Américains, Européens et Japonais l’accusent d’abuser de son quasi monopole à des fins géopolitiques.

La Chine assure près de 97% de l’approvisionnement mondial en terres rares, des substances métalliques qui entrent dans la fabrication des écrans plats, des lasers et des voitures hybrides. Elle ne dispose que d’un tiers des réserves du globe, mais ses faibles coûts de production ont rendu l’exploitation de ces matériaux non rentable partout ailleurs.

Washington menace Pékin de porter plainte devant l’Organisation mondiale du commerce.