DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bélarus : l'Europe pourrait décider de sanctionner Loukachenko

Vous lisez:

Bélarus : l'Europe pourrait décider de sanctionner Loukachenko

Taille du texte Aa Aa

Le président du Bélarus de nouveau dans le collimateur des Européens. Alexandre Loukachenko, qui dirige d’une main de fer le pays depuis 16 ans, a été réélu le 19 décembre au cours d’un scrutin très contesté. S’en est suivie une violente répression et l’arrestation de nombreux manifestants, de journalistes et de candidats de l’opposition, dont une partie a été libérée depuis. Pour l’Allemagne, la Suède et la Pologne, l’Europe se doit de réagir fermement. Ces pays veulent que l’Union rétablisse les interdictions de visas imposées à Loukachenko et son entourage après l‘élection de 2006. Elles avaient été levées deux ans plus tard.

Mais la Pologne a d’ores et déjà décidé unilatéralement de faire un geste envers la population. Les visas pour les citoyens bélarusses sont dorénavant délivrés gratuitement. Les explications du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Marcin Bosacki :

“D’un côté, nous poursuivons la politique de main tendue à la société bélarusse. De l’autre, nous durcissons la politique à l‘égard de ceux qui ont organisé la plus grande vague de répression dans l’histoire du Bélarus indépendant.”

Les avoirs du gouvernement bélarusse restent gelés en Europe depuis 2006. Pour que de nouvelles sanctions soient éventuellement décidées, il faudra attendre la réunion des ministres des Affaires étrangères le 31 janvier.