DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux premiers morts en Algérie, de source médiatique et médicale

Vous lisez:

Deux premiers morts en Algérie, de source médiatique et médicale

Taille du texte Aa Aa

Les émeutes en Algérie ont sans doute fait leurs premières victimes. Une source médicale annonce la mort d’un manifestant de 32 ans à Bou Smaïl, une petite ville à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest d’Alger. Un jeune de 18 ans aurait aussi été tué par balles par la police dans la région de M’Sila, à 300 kilomètres au sud-est de la capitale; c’est ce que révèle le journal arabophone El Khabar, mais cette mort n’est pas confirmée officiellement.

Aucun bilan des blessés, dans ces affrontements pourtant violents à travers tout le pays, n’est donné par les autorités ou les services hospitaliers. Ce qui est sûr, c’est que la protestation contre les prix trop chers de l’alimentation, le chômage et le manque de logements, s’est propagée vendredi vers l’est de l’Algérie, notamment la Kabylie. De violents heurts entre jeunes et forces de l’ordre ont eu lieu par exemple à Annaba, à Tizi Ouzou, villes épargnées jusque-là.


Appel à témoignage
Vous vivez en Algérie ? Racontez-nous ce que vous vivez et ce dont vous êtes témoin.
Quelle est la situation dans votre ville ? Quelle forme prennent les mouvements de protestation ? Et pour mieux comprendre l’origine du mécontentement, partagez avec nous vos difficultés dans la vie quotidienne.
Ecrivez-nous à @euronews.net, sur facebook ou sur twitter.