DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Emeutes en Algérie: trois morts et une première réaction du gouvernement

Vous lisez:

Emeutes en Algérie: trois morts et une première réaction du gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Pour stopper les “émeutes de la faim”, le gouvernement algérien a annoncé une série de mesures. Cela suffira-il à ramener le calme alors que l’on apprend que les violences ont tué?

Alger a décidé d’exonérer à titre temporaire de 41% les charges imposées aux importateurs, producteurs et distributeurs d’huile et de sucre.

Depuis le 5 janvier, la flambée des prix des denrées alimentaires de base a provoqué des manifestations et des émeutes à travers le pays.

Elles se sont soldées jusqu’ici par la mort de trois personnes dans différentes villes du pays.

Officiellement 400 personnes dont 300 policiers auraient aussi été blessées.

Le taux de chômage élevé, dans un pays où 75% de la population a moins de 30 ans, a aussi fait partie des éléments déclencheurs.

L’annonce des mesures pour faire baisser les prix est la première réponse officielle d’Alger depuis les début du mouvement.

Des manifestations ont encore eu lieu ce samedi en Kabylie.


Appel à témoignage
Vous vivez en Algérie ? Racontez-nous ce que vous vivez et ce dont vous êtes témoin.
Quelle est la situation dans votre ville ? Quelle forme prennent les mouvements de protestation ? Et pour mieux comprendre l’origine du mécontentement, partagez avec nous vos difficultés dans la vie quotidienne.
Ecrivez-nous à @euronews.net, sur facebook ou sur twitter.