DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Selon l'opposition tunisienne, le bilan pourrait atteindre les 40 morts à Thala et Kasserine

Vous lisez:

Selon l'opposition tunisienne, le bilan pourrait atteindre les 40 morts à Thala et Kasserine

Taille du texte Aa Aa

Les émeutes sans précédent ont tourné au “bain de sang” ce week-end en Tunisie. Le gouvernement a fini par reconnaître que les affrontements avaient fait huit tués parmi les manifestants dans les villes voisines de Thala et Kasserine, dans le centre-ouest. A Tunis, l’unique syndicat du pays, l’Union générale des travailleurs tunisiens, a défié le régime en proclamant son soutien à la révolte. Et le principal parti d’opposition, le Parti démocratique progressiste, avance un bilan de plusieurs dizaines de victimes.

“D’après l’hôpital régional de Kasserine, a expliqué à euronews par téléphone Mohamed Taher Khadraoui, membre du Parti démocratique progressiste, il y a maintenant 18 morts. L’hôpital est saturé et ne peut plus accueillir les blessés. Le nombre de ces blessés a dépassé la soixantaine, et le personnel médical est en nombre insuffisant. Le nombre de morts pourrait s’alourdir et atteindre la quarantaine”. Le gouvernement tunisien justifie les tirs par balles de ses forces de l’ordre en parlant de “légitime défense”. A Paris samedi, des Tunisiens ont dénoncé ouvertement cette répression, et la censure qui l’accompagne notamment sur le réseau internet.


Appel à témoignage
Vous vivez en Tunisie ? Racontez-nous ce que vous vivez et ce dont vous êtes témoin.
Quelle est la situation dans votre ville ? Quelle forme prennent les mouvements de protestation ? Et pour mieux comprendre l’origine du mécontentement, partagez avec nous vos difficultés dans la vie quotidienne.
Ecrivez-nous à @euronews.net, sur facebook ou sur twitter.