DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouveaux heurts en Tunisie

Vous lisez:

Nouveaux heurts en Tunisie

Taille du texte Aa Aa

“Des actes terroristes impardonnables”, voilà comment le président tunisien Ben Ali qualifie les émeutes des dernières semaines dans son pays. Des violences qui ont repris ce lundi après une accalmie relative et auraient déjà fait 14 morts, selon un bilan officiel. L’opposition parle de son côté de plus de 20 morts. Une confusion d’autant plus grande que les images en provenance de Tunisie se font rares.

“Les événements violents, parfois sanglants, ont provoqué la mort de civils et blessé plusieurs membres des forces de l’ordre. Ces événements furent l’oeuvre de bandes masquées qui ont attaqué la nuit des édifices publics et même des civils à leurs domiciles lors d’un acte terroriste qu’on ne saurait taire, s’est insurgé le président tunisien Zine al-Abidine Ben Ali.”

Les émeutes toujours en cours à Kasserine, Regueb et Thala, ont fait une nouvelle victime. Un homme blessé par balles ce dimanche a succombé à ses blessures.

D’où ce rappel à l’ordre de l’UE, partenaire privilégié de la Tunisie.

“Nous appelons à la retenue dans l’usage de la force, ainsi qu’au respect des libertés fondamentales. Nous appelons aussi à la libération immédiate des blogueurs, journalistes, avocats et autres personnes détenues, a déclaré Maja Kocijancic, porte-parole de l’UE pour les affaires étrangères.”

Malgré les promesses de changement du pouvoir en place, les agences pour l’emploi continuent d‘être prises d’assaut par une population désoeuvrée. Chômage et précarité sont les deux principaux problèmes qui frappent la Tunisie.

La jeunesse est en toute première ligne.

Appel à témoignage
Vous vivez en Tunisie ? Racontez-nous ce que vous vivez et ce dont vous êtes témoin.
Quelle est la situation dans votre ville ? Quelle forme prennent les mouvements de protestation ? Et pour mieux comprendre l’origine du mécontentement, partagez avec nous vos difficultés dans la vie quotidienne.
Ecrivez-nous à @euronews.net, sur facebook ou sur twitter.