DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Haïti : l'Europe inquiète de l'instabilité politique

Vous lisez:

Haïti : l'Europe inquiète de l'instabilité politique

Taille du texte Aa Aa

L’aide humanitaire et la reconstruction d’Haïti sont ralenties par l’instabilité politique. Ce constat, c’est celui de hauts responsables européens inquiets d’un processus électoral chaotique. Quant à l’aide, elle ne suffira pas à relever le pays, admet le commissaire européen au Développement Andris Piebalgs :

“En un an, nous aurions pu faire plus. C’est vrai que nous aurions pu faire plus. Le séisme a causé des dégâts pour un montant de 14 milliards d’euros et l’engagement européen est de 1,2 milliards. Donc, vous voyez la différence. Même si tout l’argent avait été dépensé, vous verriez encore les décombres”.

L’Union européenne est pourtant le premier bailleur de fonds en faveur d’Haïti. Sur les 1,2 milliards d’euros promis, elle en a dépensé 600 millions. Le reste sera versé au rythme des projets. En charge de l’aide humanitaire, Kristalina Georgieva veut voir plus loin :

“Le problème principal était et demeure les nombreuses décennies de non-développement. Pas de services, pas d’institutions qui puissent venir en aide aux gens, pas d’emplois pour les jeunes Haïtiens. C’est là que nous voulons agir, pour aider Haïti à se développer et augmenter sa résistance aux futurs désastres.”

Assurer ce qui relève encore de l’urgence tout en préparant l’avenir. Difficile dans un pays dont on ne sait même pas s’il pourra organiser le second tour de son élection présidentielle dimanche, les résultats du premier tour étant très contestés.