DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les écoles et université fermées "jusqu'à nouvel ordre" en Tunisie

Vous lisez:

Les écoles et université fermées "jusqu'à nouvel ordre" en Tunisie

Taille du texte Aa Aa

En Tunisie, les écoles et les universités sont fermées à compter de ce mardi et jusqu‘à nouvel ordre. Décision prise par les autorités qui semblent craindre une propagation de la contestation sociale.

Ce mouvement de protestation repose largement sur la jeunesse, inquiète face au chômage et à l’absence de perspectives professionnelles. Pour preuve, ces témoignages recueillis dans la région de Sidi Bouzid.

“J’ai un diplôme de technicienne supérieure de service social depuis 2003, mais je n’ai pas trouvé de travail”, constate une jeune femme.

Dans la ville de Jelma, Lofti présente ses différents diplômes : maîtrise appliquée en design intérieur, création d’entreprises, informatique. “Chaque mois, affirme-t-il, je fais le pointage, je demande s’il y a du travail, mais il n’y a aucune réponse !”

“Des gens qui ont des pistons, ils travaillent, les autres, ils ne travaillent pas”, constate amèrement un jeune homme qui s’agace : “il faut payer pour travailler, alors que les gens n’ont pas d’argent pour acheter à manger !”

Face à ce malaise, et devant l’ampleur de la contestation, le président tunisien a promis de créer des milliers d’emplois et essayer de faire ainsi reculer le chômage.

Appel à témoignage
Vous vivez en Tunisie ? Racontez-nous ce que vous vivez et ce dont vous êtes témoin.
Quelle est la situation dans votre ville ? Quelle forme prennent les mouvements de protestation ? Et pour mieux comprendre l’origine du mécontentement, partagez avec nous vos difficultés dans la vie quotidienne.
Ecrivez-nous à @euronews.net, sur facebook ou sur twitter.