DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : démission de 11 ministres, chute du gouvernement

Vous lisez:

Liban : démission de 11 ministres, chute du gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Au Liban, les ministres du camp du Hezbollah ont mis leur menace à exécution. Ils sont 11 à avoir démissionné, provoquant, comme le veut la constitution, la chute du gouvernement de Saad Hariri.

La démission est liée à l’enquête internationale sur l’assassinat en 2005 de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri. Le Hezbollah craint d‘être accusé de cet assassinat. Les ministres du puissant mouvement chiite assurent avoir fait le maximum d’efforts pour préserver l’union nationale : “Malheureusement ces efforts ont été vains, à cause de la pression américaine et de l’incapacité des autres partis à dépasser ces pressions”, a déclaré le ministre du Hezbollah Mohamed Fniesh. La démission intervient alors que le fils de Rafic Hariri, Saad Hariri est aux Etats-Unis. Il faisait face à un choix terrible : renoncer aux poursuites internationales, comme le réclamait le Hezbollah, pour la stabilité du pays ou bien obtenir justice pour son père.