DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tunisie : Ben Ali fait un geste en direction des manifestants


Tunisie

Tunisie : Ben Ali fait un geste en direction des manifestants

Le Premier ministre tunisien Mohamed Ghannouchi a annoncé mercredi à Tunis la libération de toutes les personnes arrêtées dans le cadre des émeutes sociales qui secouent le pays depuis quatre semaines et le limogeage du ministre de l’Intérieur Rafik Belhaj Kacem.

Il a également annoncé, au cours d’une conférence de presse, la formation d’une commission d’enquête sur la corruption que dénoncent opposition et ONG. “Nous avons décidé la création d’un comité d’investigation pour enquêter sur la question de la corruption”, a déclaré le Premier ministre.

Plus de 50 personnes ont été tuées ce week-end, selon un syndicaliste, 21 selon le gouvernement, au cours de manifestations sans précédent contre le chômage. Parties du centre de la Tunisie, les émeutes déclenchées à la mi-décembre par un incident qui a mis le feu aux poudres, ont gagné mardi soir une banlieue de Tunis, la capitale, où l’armée a été déployée mercredi.

Le président Zine El Abidine Ben Ali était intervenu lundi à la télévision pour tenter de désamorcer la crise mais les manifestations s‘étaient poursuivies et les mesures annoncées, des promesses de création d’emplois, avaient été jugées insuffisantes par l’opposition.

Avec AFP

Appel à témoignage
Vous vivez en Tunisie ? Racontez-nous ce que vous vivez et ce dont vous êtes témoin.
Quelle est la situation dans votre ville ? Quelle forme prennent les mouvements de protestation ? Et pour mieux comprendre l’origine du mécontentement, partagez avec nous vos difficultés dans la vie quotidienne.
Ecrivez-nous à @euronews.net, sur facebook ou sur twitter.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crise gouvernementale en perspective au Liban