DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journalistes tunisiens : "Nous voulons un climat de liberté"

Vous lisez:

Journalistes tunisiens : "Nous voulons un climat de liberté"

Taille du texte Aa Aa

La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme chiffre au moins à 66 le nombre de morts en Tunisie. Nous avons joint au téléphone , Neiji el-Beghouri, le président du Syndicat des Journalistes de Tunisie :“La nuit dernière il ya eu des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre dans la banlieue de la capitale. Selon des rapports des syndicats et des juristes le nombre des tués est de l’ordre de 16. La situation ici est ouverte à toutes les éventualités. Nous ne souhaitons pas tomber dans le pire. Nous voulons uniquement trouver un climat de démocratisation respectant les droits de l’Homme et toutes les libertés, la liberté de presse, d’expression, et de manifester. Un climat où nous pourrons faire face à la corruption et aux abus de pouvoir, et donner à tous la possibilité de partager équitablement la richesse du pays.”

Devant l’ambassade de Tunisie à Berlin, ces Tunisiens entament l’hymne national. Plusieurs gouvernements appellent à l’arrêt de la violence contre les manifestants. Pour la première fois Paris dénonce la répression. Les Pays-Bas et le Portugal déconseillent les voyages en Tunisie.