DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les grands événements à venir en 2011

Vous lisez:

Les grands événements à venir en 2011

Taille du texte Aa Aa

Bienvenue dans cette émission “le monde en 2011”, dans laquelle nous allons faire le tour des faits qui vont marquer l’année. Il y a certes de nombreuses inconnues, mais ce qui est certain, c’est que le monde abordera ces 365 jours avec toujours la crise comme compagne de voyage. Les grands défis des leaders mondiaux seront dictés par la conjoncture économique qui, à de rares exceptions près, restera difficile.

Voyons continent par continent, quels seront les événements auxquels Euronews prêtera une attention particulière cette année.

Tout au long de ces 365 jours, nous verrons si les plans de sauvetage de la Grèce et de l’Irlande peuvent suffire à calmer l’appétit insatiable des marchés, ou si d’autres comme l’Espagne finiront par rejoindre le groupe des pays en chute libre. L’autre grande question pour l’Espagne est de savoir si les héritiers de Batasuna seront présents aux élections locales du mois de mai, après l’annonce d’un cessez-le-feu permanent de l’ETA.

La France présidera le G20 en 2011, une année très politique dans l’Hexagone avec la longue pré-campagne pour la présidentielle de 2012. Nicolas Sarkozy va devoir travailler en étroite collaboration avec son rival potentiel, le directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn, possible candidat des socialistes.

Au Portugal, l‘élection présidentielle aura lieu le 23 janvier.

En Italie, nous suivrons de près la crise politique et les élections générales qui pourraient avoir lieu au printemps.

L’Allemagne – à en croire les indicateurs économiques – confirmera en 2011 son statut de locomotive de l’Europe. Et le Royaume-Uni organisera en mai le référendum pour introduire un système électoral plus proportionnel, une vieille aspiration du parti libéral, partenaire du gouvernement conservateur de David Cameron.

Et en Russie, on devrait savoir cette année, qui de Dimitri Medvedev ou de Vladimir Poutine sera le candidat officiel à la présidence en 2012.

2011 ne sera pas simple pour Barak Obama. Le président américain aura des difficultés à faire passer ses mesures à la Chambre des représentants désormais sous contrôle républicain. A l‘étranger, l’année sera marquée par le début du retrait d’Afghanistan, qui servira d’indicateur pour voir si la nouvelle stratégie de négociation avec les Talibans fonctionne ainsi que le transfert progressif de la sécurité aux autorités locales, comme en Irak.

En Amérique Latine, Dilma Roussef succède à son mentor Lula et promets de poursuivre une politique qui a donné d’excellents résultats économiques. Elle prépare un plan pour tenter d‘éradiquer la pauvreté et la corruption au Brésil.

Dans l’ensemble, l’Amérique Latine a mieux résisté à la crise en 2010 que d’autres régions, et sa croissance en 2011 pourrait atteindre 4 à 5%.

A Cuba, nous nous pencherons sur la nouvelle réforme castriste, qui sera accompagnée, selon les représentants catholiques de l‘île, de nouvelles libérations de prisonniers politiques.

Au Mexique, la guerre contre les narcotrafiquants mobilisera en grande partie les efforts du gouvernement de Felipe Calderon.

Au Proche-Orient, nous verrons si les pourparlers israélo-palestiniens parviendront à sortir de l’impasse dans laquelle ils se trouvent depuis la rencontre Abbas-Netanyhou de septembre.

Les aspirations nucléaires de l’Iran et la crainte que le programme nucléaire de Téhéran ait des visées militaires seront toujours d’actualité, notamment avec le lancement de la centrale nucléaire de Bushehr prévu pour le premier trimestre.

Les tensions dans la péninsule coréenne seront elles aussi dans l’actualité.

Et puis cette année, il y aura des élections dans 15 pays africains. En 2010, nous avons pu constater que certaines élections, comme celles en Côte d’Ivoire, ont plus constitué un problème qu’une solution. Nous suivrons de près l‘évolution de cette crise.

Nous serons aussi très attentifs au résultats du référendum d’indépendance du sud-Soudan, et à la deuxième consultation, celle sur la souveraineté de la région pétrolière d’Abyei.

Autre enjeu électoral, la présidentielle en Egypte, la grande question étant de savoir si le Raïs, Hosni Moubarak, sera encore candidat après 29 ans passés au pouvoir.

2011 sera plus que jamais l’année du Haka en Nouvelle-Zélande. Les redoutables All Blacks ont soif de revanche et accueilleront à domicile du 9 septembre au 23 octobre la Coupe du monde de rugby dans laquelle 20 pays se disputeront le très convoité trophée Webb Ellis.

Cette année, on entendra aussi tinter les cloches pour deux unions royales. Le prince William d’Angleterre et Kate Middleton se diront oui le 29 avril à l’Abbaye de Westminster.

L’autre mariage de l’année, ce sera celui du Prince Albert de Monaco avec Charlène Wittstock le 3 juillet. Nous retransmettrons les deux cérémonies en direct.

Et en 2011, nous assisterons au dernier voyage d’Endeavour. Il aura lieu en avril. C’est sur cette image spectaculaire de la navette Endeavour, enregistrée depuis la station spatiale internationale, que nous terminons ce tour d’horizon des grandes étapes de l’année 2011. Nous la découvrirons jour aprés jour avec vous.