DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Liban : Hariri chargé des affaires courantes


Liban

Liban : Hariri chargé des affaires courantes

Le président libanais Michel Sleimane a réitéré sa confiance en Saad Hariri. Au lendemain de la démission d’un tiers du cabinet, il a chargé le Premier ministre de gérer les affaires courantes, dans l’attente de la formation d’un nouveau gouvernement.

Les ministres du Hezbollah et ses alliés ont démissionné hier alors que Saad Hariri était reçu à la Maison blanche. S’attendant à être mis en cause dans l’assassinat de son père, le premier ministre Rafic Hariri en 2005, ils accusent le tribunal chargé de l’enquête d‘être à la solde d’Israël et des Etats-Unis.

Alors que la presse dit redouter un dérapage, à Beyrouth, la population espère.

“J’espère qu’un nouveau gouvernement pourra être formé, dit Marwan Darwich, un automobiliste, que des consultations auront lieu et que le processus politique restera dans le cadre politique. J’espère qu’il ne virera pas à l’instabilité ou à des affrontements de rue.”

“Je suis optimiste, renchérit Ahmad Itani, un passant. Il est très possible que les heurts que d’autres prédisent n’aient pas lieu. Je veux croire qu’un nouveau gouvernement sera formé.”

Saad Hariri est à Paris aujourd’hui ou il doit s’entretenir avec le président Sarkozy.

Il a jusqu‘à présent refusé de désavouer le Tribunal spécial sur le Liban, qui doit rendre prochainement son acte d’accusation.

Prochain article

monde

Glissements de terrain meurtriers au Brésil