DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: vers une amélioration du contrôle de l'alimentation du bétail

Vous lisez:

Allemagne: vers une amélioration du contrôle de l'alimentation du bétail

Taille du texte Aa Aa

Après le scandale de la dioxine, le gouvernement allemand, critiqué pour sa gestion de la crise, tente de reprendre les choses en main.

Début janvier, on découvrait des traces de dioxine dans des oeufs, puis quelques jours plus tard, des milliers d’exploitations agricoles étaient fermées.

Porcs et poulets auraient été nourris par des aliments contaminés par la dioxine, une substance cancérigène.

Aujourd’hui la ministre de l’agriculture, Ilse Aigner a présenté son plan d’attaque, en 10 points:

“Tout le monde doit prendre ses responsabilités: le gouvernement fédéral au niveau de la législation, les Etats au niveau de la surveillance et la filière qui doit appliquer les règles.”

Il sera par exemple interdit de fabriquer sur le même site de production des graisses animales et des graisses dites techniques pour l’industrie.

Mais les Verts contestent le plan du gouvernement par la voix de Renate Künast, leader du groupe parlementaire des Verts:

“Les principaux points du plan ont été volés, c’est le ministère Vert de Rhénanie du Nord Westphalie qui en est à l’origine. Mais surtout, ce texte est vague et ne permet pas de mettre en pratique ce qu’on peut en attendre. A mon avis, ce plan d’action aurait pu aussi bien être écrit par l’industrie de l’alimentation animale.”

Il est vrai que si des contrôles plus strictes et plus réguliers des producteurs d’aliments sont prévus. Ce sera à ces mêmes producteurs de pratiquer ces tests et d’en donner les résultats aux autorités.