DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil : les coulées de boue ont fait plus de 500 morts

Vous lisez:

Brésil : les coulées de boue ont fait plus de 500 morts

Taille du texte Aa Aa

Plus de 500 morts, c’est le dernier bilan des inondations et glissements de terrain qui ont ravagé la région montagneuse située au nord de Rio de Janeiro. Ici à Teresopolis, une morgue a été installée en plein centre ville. Des photos des victimes sont exposées pour aider à leur identification. Institutrice à Teresopolis, Rita D’Avila tente d’apporter son aide : “J’ai beaucoup pleuré avant de venir ici. Mais ici, ce n’est pas un endroit pour pleurer. Ici je dois être forte. D’autres gens vont avoir davantage besoin d’aide que moi. J’ai perdu des amis, mais pas ma maison, ni de la famille proche”.

Alors que le bilan risque de s’alourdir, la tragédie est déjà considérée comme la plus grande catastrophe naturelle de l’histoire du Brésil.

Habituellement lieu de villégiature pour les habitants de Rio, la région située à une centaine de kilomètres de la mégapole est dévastée. L‘équivalent d’un mois de pluie s’est abattu en 24 heures. Les torrents de boue ont tout emporté sur leur passage. La plupart des victimes ont été ensevelies, surprises dans leur sommeil.

En outre, la situation pourrait encore s’aggraver comme nous le signale notre envoyé spécial, Sébastien Vuagnat : “à la détresse de ceux qui ont tout perdu, à l’anxiété de ceux qui sont encore sans nouvelle de leurs proches, s’ajoute l’inquiétude de toute la population ici : les prévisions météo ne sont pas bonnes. Il devrait fortement pleuvoir tout le week-end”.