DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

My French Film Festival

Vous lisez:

My French Film Festival

Taille du texte Aa Aa

Unifrance, l’organisme de promotion du cinéma français à l’étranger, et Allocine, site présent dans 8 pays dans le monde, dont la Russie et la Chine, organisent pendant 15 jours, sur le net uniquement, un festival dédié au cinéma français. Présentation.

Fred Ponsard, Euronews: «UniFrance et Allociné proposent un nouveau concept de festival. Pouvez-vous nous en présenter les principales caractéristiques ? »

Grégoire Lassalle, CEO, Allociné: «C’est d’abord une première, c’est le premier festival au monde de cinéma français online, digital, c’est extrêmement simple finalement. C’est exactement le même site dans le monde entier, traduit en dix langues, les films sont sous-titrés, les textes sont sous-titrés, les chats et les forums seront dans chaque pays, et la possibilité pour les gens dans le monde entier, dans leur propre langue, de visionner 10 films français dans un espace-temps donné. »

Du 14 au 29 janvier, les internautes pourront donc visionner et voter pour 10 longs métrages ainsi que 10 courts métrages moyennant quelques euros néanmoins. Dans certains pays, ce visionnage est même gratuit, comme en Russie ou au Brésil. La sélection est composée de premiers ou seconds films.

Parmi la sélection des courts métrages, la dernière Palme d’or de Cannes, “Chienne d’histoire” de Serge Avédikian, qui raconte l‘éradication au début du siècle dernier des chiens de la ville d’Istanbul…

Régine Hatchondo, Directrice générale d’Unifrance, organisme chargé de la promotion du cinéma français à l‘étranger, nous explique les enjeux d’un tel festival.

Régine Hatchondo, General Director, Unifrance : «On part du principe qu’en allant chercher le cinéphile chez lui, et puis à terme en utilisant tous les modes de diffusion qui vont exister avec la télévision connectée, les smart-phones, on multiplie les chances de montrer une fois de plus la jeune création française et la créativité du cinéma français. C’est une manière d‘épouser les nouvelles formes de diffusion cinématographique, de nouveaux comportements des publics, et c’est une manière en effet de s’emparer effectivement de ce virage comme vous dites, qui est un moment charnière dans l’histoire de l’exploitation cinématographique, et dans le monde entier.»

Premier festival entièrement dématérialisé, myfrenchfilmfestival prend donc les devants sur les nouveaux modes de consommation du cinéma.

Un festival de cinéma ouvert à tous, sans smoking ni accréditations.

www.myfrenchfilmfestival.com