DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ben Ali définitivement écarté de la tête de l'Etat tunisien

Vous lisez:

Ben Ali définitivement écarté de la tête de l'Etat tunisien

Taille du texte Aa Aa

L’atmosphère, comme l’artillerie, était lourde ce samedi matin dans les rue de Tunis. Ben Ali parti, le pays tente de retrouver ses esprits. Les premières décisions ont été prises. Des élections législatives et présidentielle devraient avoir lieu d’ici deux mois et c’est finalement Foued Mebazaa, le président du Parlement qui assurera la présidence par interim en attendant.

Un calme relatif était revenu ce samedi dans la capitale mais cette dernière s’est réveillée avec les stigmates d’une nuit de pillages. Le coeur de la ville a été bouclé par la police. La peur a remplacé la colère.

“Je suis citoyen tunisien et il n’y a personne pour me défendre”, explique un homme. “Avant, je ne portais jamais de couteau sur moi et maintenant j’en ai un. J’ai une femme et des enfants et j’ai vraiment peur. J’ai vu des gens armés de grands couteaux et de haches. J’ai besoin d’une protection”.

Certains habitants affirment avoir passé une nuit d’angoisse, terrorisés par des bandes encagoulées saccageant leurs quartiers. Ce samedi à Tunis, cafés et commerces resteront pour la plupart fermés.

Tous les aéroports tunisiens ont, eux, rouvert au trafic aérien.