DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le retour au calme n'est pas encore complet en Tunisie

Vous lisez:

Le retour au calme n'est pas encore complet en Tunisie

Taille du texte Aa Aa

Les Tunisiens vivent leur premier jour depuis 23 ans sans le poids du régime de Ben Ali au dessus de leurs têtes. Malgré le couvre-feu, des tirs d’armes automatiques ont encore résonné dans les rues de Tunis durant la nuit de vendredi à samedi. Dans plusieurs villes, l’armée a dû intervenir pour protéger les habitants de bandes de pillards.

C’est le Premier ministre Mohammed Ghannouchi qui assure l’intérim depuis la fuite du président Ben Ali. Celui-ci, et certains membres de sa famille, ont trouvé refuge en Arabie Saoudite. Ils sont arrivés dans le port de Jeddah. Le président par intérim doit consulter ce samedi les dirigeants de tous les partis politiques. L’Union européenne dit souhaiter “une solution démocratique durable” en Tunisie.

“L’indépendance est arrivée pour des gens qui ont cru dans leur droit à la liberté et à une vie digne, explique l’envoyé spécial d’Euronews en Tunisie, Jamel Ezzedini. Alors vendredi soir encore, des centaines de Tunisiens sont descendus dans les rues malgré l’imposition du couvre-feu et l‘état d’urgence. Ils ont exprimé leur joie après le départ du président Ben Ali. Le Premier ministre Mohammed Ghannouchi assume donc temporairement la présidence. Reste à savoir ce qui va se passer par la suite”.