DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée au secours des Brésiliens coupés du monde

Vous lisez:

L'armée au secours des Brésiliens coupés du monde

Taille du texte Aa Aa

Une accalmie météo a permis aux autorités brésiliennes d’envoyer des hélicoptères militaires dans les zones isolées depuis les inondations.

Mercredi, les montagnes au nord de Rio ont été ravagées. Un mois de pluie est tombé en 24 h.

610 personnes ont péri, et le bilan s’alourdit de jour en jour.

“Des renforts militaires sont venus de Rio, plusieurs unités, Teresopolis n’a jamais été aussi sûr” a expliqué un policier.

L’urgence est d‘évacuer les personnes isolées, de leur apporter de l’eau potable, de la nourriture.

Au moins 14.000 personnes sont sans-abri dans la région.

Des camions militaires, des ambulances, soit une cinquantaine de véhicules, sont arrivés à Nova Friburgo, la ville la plus touchée par les fleuves de boue avec Teresopolis.

“Beaucoup de gens sont encore ensevelis. J’ai une amie qui recherche ses quatre enfants et ils sont toujours ensevelis. Il n’y a aucun moyen d’aller les chercher”, témoigne une jeune femme.

A Teresopolis, le procureur a annoncé que les corps retrouvés allait être placés en camions réfrigérés.

Il a décidé d’arrêter la procédure de reconnaissance directe des morts.

L’identification des disparus pourrait donc prendre plus d’un mois.