DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Tunisiens organisent eux-même leur défense

Vous lisez:

Les Tunisiens organisent eux-même leur défense

Taille du texte Aa Aa

Face aux exactions et aux pillages, les Tunisiens ont pris en main leur sécurité. Des comités de défense ont été formés. Dans la banlieue de Tunis, ils ont érigé des barrages routiers. Les voitures avec une plaque administrative ou gouvernementale, ainsi que les véhicules louées sont principalement fouillés.

Car les violences commises contre la population sont attribuées principalement aux policiers et ex-miliciens de Ben Ali.

“Ce sont des forces spéciales qui appartiennent à l’ancien régime, qui veulent semer le désordre”, dit ce membre d’un comité. “C’est un ordre de l’ancien président avant son évasion”, dit ce volontaire”.

Parfois, les choses tournent mal. Ici un volontaire a été tué alors qu’il tentait d’arrêter une ambulance avec à son bord des policiers qui tentaient de fuir. Leurs papiers ont été retrouvés. Dans sa famille, le jeune homme est considéré comme un martyr.

Dans un autre incident, la foule n’a pas hésité à lyncher un policier laissé mort sous l’oeil des caméras. Après la joie de la libération, la Tunisie doit encore trouver un moyen de sortir de l’engrenage de la violence.