DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie : Berlusconi affirme n'avoir jamais payé pour des rapports sexuels

Vous lisez:

Italie : Berlusconi affirme n'avoir jamais payé pour des rapports sexuels

Taille du texte Aa Aa

Silvio Berlusconi a qualifié de grotesque l’enquête pour prostitution qui le vise.

Le parquet de Milan a ouvert une information judiciaire pour déterminer la nature des rapports entre le Premier ministre italien et une jeune danseuse qui a participé à des soirées dans la résidence du Cavaliere.

Silvio Berlusconi s’est défendu dans un message adressé à ses partisans : “Il est absurde de penser que je pourrai payer pour avoir un rapport avec une femme. C’est une chose qui ne m’est jamais arrivée, même pas une fois dans ma vie, je le considèrerais dégradant pour ma dignité”.

La justice soupçonne le président du Conseil italien d’avoir versé de l’argent à la jeune Ruby qui à l‘époque était mineure. La danseuse réfute avoir couché Silvio Berlusconi, mais admet avoir touché de l’argent… “J’ai reçu 7.000 euros la première fois que je suis allé chez lui, parce que l’a personne que j’accompagnais savait que j‘étais dans une situation financière difficile, parce que je venais d’arriver à Milan et que là vie sur place était un peu difficile”, a-t-elle expliqué.

Silvio Berlusconi dénonce une attaque politique de la part des juges. Cette procédure intervient au mauvais moment pour le Cavaliere dont l’immunité a été partiellement levée par la Cour Constitutionnelle.