DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le retour de Jean-claude Duvalier, après 25 ans

Vous lisez:

Le retour de Jean-claude Duvalier, après 25 ans

Taille du texte Aa Aa

La plupart des Haïtiens ont espéré ne plus jamais le revoir, que les années noires du régime Duvalier faisaient définitivement partie du passé. Mais la moitié des Haïtiens ont moins de 21 ans et n’ont pas de souvenir de la longue et sanglante dictature dont Jean-Claude Duvalier fut le dernier représentant.

Et pourtant Baby Doc l’avait dit, en 1998. A cette question d’un journaliste: “Vous pensez retourner en Haïti pour faire de la politique active?”, il répondait : “Je pense retourner dans mon pays, d’ailleurs c’est mon rêve le plus cher.”

Lors de son accession au pouvoir à l‘âge de 19 ans Jean-Claude Duvalier ne semblait pas préparé à diriger la première république noire des Amériques. Il prête serment le lendemain de la mort de son père François, Papa Doc, qui avait gouverné le pays avec une main de fer depuis 1957.

Jean Claude n’a que 7 ans lorsque son père arrive au pouvoir. Des années durant lesquelles il fut témoin d’intrigues, d’exactions, de 11 tentatives de coup d’Etat, et aurait été profondément marqué par la violence. A 11 ans il échappe à un attentat au cours duquel trois de ses gardes du corps sont tués. Le régime Duvalier assoie son pouvoir sur les Tonton Macoute, la sinistre police secrète qui supprime les opposants, et ne fait rien pour sortir ce petit pays de la misère.

Le règne de Jean-Claude va durer 15 ans. Dans un premier temps il tente une timide libéralisation, mais au fond le régime reste le même. Après son mariage avec une riche héritière de la bourgeoisie mûlatre, Michele Bennett, symbole de l’ancien régime, il freine la libéralisation, remusèle la presse et l’opposition…

Emporté par une révolte populaire en 1986, Baby Doc est poussé á la démission par les Etats Unis. 100 000 haitiens avait fui le pays sous son rêgne dans des radeaux de fortune. La France accepte d’accueillir le couple à titre temporaire, le temps d’une retraite dorée sur la Cote d’Azur…