DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Assassinat d'Hariri : le Tribunal spécial pour le Liban remet l'acte d'accusation

Vous lisez:

Assassinat d'Hariri : le Tribunal spécial pour le Liban remet l'acte d'accusation

Taille du texte Aa Aa

Beyrouth retient son souffle alors que le Tribunal spécial pour le Liban a remis l’acte d’accusation dans l’enquête sur l’attentat contre l’ancien Premier ministre Rafic Hariri.

L’acte d’accusation va rester confidentiel à ce stade de la procédure. Il a été remis au juge belge Daniel Fransen, qui doit décidera ou non d’organiser un procès.

Cet acte intervient sur fond d’intense ballet diplomatique et sous l’oeil de la communauté internationale. Saad Hariri, le fils de Rafic Hariri et actuel chef du gouvernement libanais a multiplié les visites à l‘étranger notamment aux Etats-Unis, en France et en Turquie.

Il a lieu surtout en pleine crise politique après la chute mercredi dernier du gouvernement d’union nationale dirigé par Saad Hariri. Onze ministres membres du Hezbollah et de formations alliées à l’organisation chiite ont démissionné. Ils accusent le tribunal de faire partie d’un “complot israélo-américain” visant à le détruire. Le Hezbollah qui s’attend à être mis en cause a fait pression depuis des mois sur Saad Hariri pour qu’il désavoue le tribunal, ce que ce dernier a refusé de faire.

Son père Rafic Hariri a été tué avec 22 autres personnes lors d’un attentat à la camionnette piégée le 14 février 2005 en plein centre de Beyrouth.