DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Galileo : "une idée stupide" qui coûtera plus cher que prévu

Vous lisez:

Galileo : "une idée stupide" qui coûtera plus cher que prévu

Taille du texte Aa Aa

Galileo, “une idée stupide” et “un gaspillage de l’argent des contribuables européens”. Ce commentaire, c’est une révélation Wikileaks. Et son auteur présumé, le patron d’un fabricant allemand de satellites, vient d’y laisser son poste. Berry Smutny aurait fait ces confidences fin 2009. Il aurait même expliqué que Galileo était une idée de la France pour affranchir le pays du GPS américain dans ses opérations militaires.

Il n’empêche, c’est la société de Smutny, OHB System, qui a décroché la commande des 14 premiers satellites destinés au système de navigation européen.

L’intéressé a sans surprise démenti ces propos. Réaction du commissaire européen à l’Industrie :

“Il a dit qu’il croyait en Galileo, et après cette histoire, il a envoyé une lettre en disant qu’il croyait en Galileo. Vous savez, Wikileaks, ce n’est pas l‘évangile, donc…”

Antonio Tajani a aussi annoncé que Galileo coûterait 1,9 milliards d’euros de plus que prévu et que sa mise en route serait retardée. Mais pour cet ancien cosmonaute devenu eurodéputé, le jeu en vaut la chandelle :

“La Chine, le Japon, l’Inde, les Etats-Unis ou la Russie, ont déjà développé ou développent actuellement des systèmes mondiaux de navigation par satellite. Si l’Europe veut rester compétitive, elle doit absolument continuer avec Galileo”, martèle Vladimir Remek.

Galileo se veut uniquement à usage civil. Il devrait permettre des positionnements précis, à moins d’un mètre, et concurrencera le GPS mais aussi le Glonass russe.