DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Tunisie ne connaît toujours pas la stabilité

Vous lisez:

La Tunisie ne connaît toujours pas la stabilité

Taille du texte Aa Aa

Une manifestation a eu lieu ce matin à Tunis contre le nouveau gouvernement, gouvernement que trois ministres membres d’une centrale syndicale ont quitté.

La fédération UGTT, qui a joué un rôle très important dans la chute de Ben Ali, a indiqué qu’elle ne reconnaissait pas ce cabinet… Ses trois ministres ont donc démissionné.

A peine formé, la cabinet est sérieusement menacé car un autre ministre, du parti d’opposition Ettajdid, menace à son tour de démissionner.

Le problème, et ça le Premier ministre apparemment l’a sous-estimé, c’est la présence au gouvernement de figures de l’ancien régime, de membres du parti RCD de l’ex-président Ben Ali.

Ils étaient plusieurs centaines à chanter “RCD dégage” ce matin dans le centre de Tunis.

La manifestation a conduit à quelques affrontements avec les forces de l’ordre.

On a appris par ailleurs que le parti islamiste tunisien Ennahda, interdit avant la chute de l’ancien président, allait demander sa légalisation.