DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Londres veut contrôler les prix de l'alcool

Vous lisez:

Londres veut contrôler les prix de l'alcool

Taille du texte Aa Aa

Acheter de l’alcool pas cher, ce sera peut-être bientôt impossible en Angleterre. Pour lutter contre le “binge-drinking”, les traditionnelles beuveries du samedi soir, le gouvernement britannique veut empêcher les ventes en dessous d’une certain prix.

“Ca ne va pas plaire, explique une épicière. Hier un client a dit que les vins étaient trop chers, donc on propose des bonnes affaires, trois bouteilles pour 12 euros.”

En vertu des nouvelles mesures, l’alcool ne pourra être vendu à un prix inférieur aux taxes, le minimum ce sera 45 centimes d’euros pour une bière et 13 euros le litre de vodka.

“Nous voulons agir sur certains supermarchés où vous pouvez acheter des boissons à des prix incroyablement bas, le genre de bière blonde qui vous permet de vous saoûler avant même de sortir”, a expliqué le Premier ministre david Cameron.

L’an dernier, le parlement écossais a rejeté une mesure similaire, motif : c’est contre les règles du commerce international et cela sanctionne aussi les buveurs responsables.

39% des hommes britanniques et 31% des femmes boivent démesurément. Pour les organisations de lutte contre l’alcoolisme, le prix de l’alcool devrait être encore plus cher, pour être vraiment dissuasif.