DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Hu Jintao aux Etats-Unis : "Chinois et Américains ont tout à y gagner"

Vous lisez:

Hu Jintao aux Etats-Unis : "Chinois et Américains ont tout à y gagner"

Taille du texte Aa Aa

C’est une semaine importante pour les diplomaties chinoise et américaine, mais sera-t-elle décisive ?

Nous nous sommes entretenus avec un spécialiste de la Chine, auteur de plusieurs ouvrages sur le pays, l’américain Robert Lawrence Kuhn.

Nial O’Reilly, euronews :
“Robert Lawrence Kuhn, dans des interviews récentes à la presse américaine, le président chinois Hu Jintao a déclaré vouloir rompre avec le passé. Pensez-vous que ce voyage signifiera un grand bond en avant pour les relations sino-américaines ?”

Robert Lawrence Kuhn, spécialiste de la Chine :
“Cette dernière année a été la pire dans les relations sino-américaines depuis peut être 1972 lorsque les deux pays ont commencé à se parler de nouveau. Cette année, on a eu ce problème économique prédominant : les déséquilibres commerciaux, les différends monétaires qui ont eu des répercussions dans les deux pays. En plus de cela, il y a eu les ventes d’armes à Taïwan. Et puis les droits de l’homme, le Prix Nobel de la paix, des manoeuvres chinoises agressives dans la

mer de Chine du Sud. A partir de là, les présidents Barack Obama et Hu Jintao ont tous les deux dit de façon judicieuse : “Prenons un peu de recul, mettons à profit le voyage de Hu Jintao aux Etats-Unis pour remettre à plat l’agenda, pour ainsi dire,” et c’est ce qui est décisif. Donc, même s’ils vont parler de nombreux problèmes liés à l’environnement et au réchauffement de la planète

et aborder les questions sensibles de Taïwan, du commerce et des droits de l’homme, le plus important, c’est l’image du président Obama invitant son homologue Hu Jintao à un dîner privé à la Maison Blanche.”

euronews :
“Quel pays sera le plus satisfait à l’issue de ce voyage?”

Robert Lawrence Kuhn :
“Je pense que les Chinois apprécient beaucoup plus que leurs hôtes ce qu’ils sont en train d’essayer d’obtenir d’un point de vue symbolique, tandis que les Américains cherchent un soutien plus spécifique au sujet de la Corée du Nord et de l’Iran et dans des questions sensibles comme les monnaies et le commerce. Je pense qu’il y aura des progrès sur tous ces points, mais ils ne seront pas énormes. Et ceux qui attendent de réelles avancées concrètes vont probablement être déçus.”

euronews :
“On entend dire que ce voyage est plus important pour le président chinois que pour son homologue américain.”

Robert Lawrence Kuhn :
“Je pense que les deux présidents ont autant à y gagner. Le président Obama vient de subir un revers électoral et il pense à sa réélection et cherche ce qu’il doit faire pour y parvenir. La question de l’emploi est importante, comment il gère les dossiers internationaux, comment il donne le sentiment que l‘économie américaine repart, et sur tous ces points, la Chine est un interlocuteur décisif.

En ce qui concerne le président Hu Jintao, il arrive à la fin de son second mandat – 10 ans en fonction -, et il s’agit pour lui d’une sorte de baroud d’honneur, il pense à l’héritage qu’il va laisser. Il a rencontré le président américain sept fois, mais c’est sa première visite d’Etat (en tant que dirigeant chinois) sous l’administration Obama, et donc c’est très important.

Alors, quand il est à Washington et qu’on lui offre une visite officielle digne d’un grand Etat avec tout le grand apparat que les Etats-Unis réservent d’ailleurs à leur allié favori, – et c’est ce que la Chine se voit offrir -, c’est un élément de poids pour l’héritage du président Hu Jintao et quelque chose de positif auquel il peut se référer.”