DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Médiation de la dernière chance pour la crise libanaise

Vous lisez:

Médiation de la dernière chance pour la crise libanaise

Taille du texte Aa Aa

Les chefs de la diplomatie turque et quatarie ont rencontré hier soir dans un lieu secret le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, afin de trouver une issue à la crise politique libanaise.

L’Arabie Saoudite, qui était également médiatrice dans cette crise, a jeté l‘éponge, estimant la situation inextricable mais aussi dangereuse, a t-elle averti.

“L’Arabie Saoudite a beaucup d’intérêts au Liban et en aucune façon ne peut abandonner le Liban, peut-être que c’est juste un genre de pression politique”, estime cet habitant de Beyrouth.

A l’origine de cette crise, l’enquête sur l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, dans laquelle le Hezbollah est soupçonné, et dont les ministres ont quitté le gouvernement libanais il y a une semaine.

Le Président français Nicolas Sarkozy, ici en compagnie de Saad Hariri, Premier ministre libanais, a proposé dimanche la création d’un groupe de contact de pays prêts à aider le Liban à surmonter sa crise gouvernementale.