DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunisie : le nouveau gouvernement déjà contesté, démission de trois ministres

Vous lisez:

Tunisie : le nouveau gouvernement déjà contesté, démission de trois ministres

Taille du texte Aa Aa

Le nouveau gouvernement tunisien déjà contesté dans la rue. Ces manifestants trouvent que le nouveau cabinet de Mohammed Ghannouchi n’est pas assez nouveau.

En effet le gouvernement d’union nationale compte huit ministres du RCD, Rassemblement constitutionnel démocratique, le parti du président déchu.

Pour protester contre cette domination de l’ancien régime, trois ministres, issus du puissant syndicat UGTT ont remis leur démission. Parmi eux Abdeljelil Bedoui : “On demande la dissolution du gouvernement et la composition d’un nouveau gouvernement qui rompt avec l’hégémonie du parti au pouvoir.”

L’opposant historique de la gauche laïque Moncef Marzouki, qui est rentré de Paris, a annoncé qu’il serait candidat à la présidence tunisienne : “Le RCD, c’est un parasite qui a parasité les structures de l’Etat. Lorsqu’on aura enlevé ce parasite, l’Etat fonctionnera beaucoup mieux.”

Selon le dernier bilan officiel, les émeutes ont fait environ 80 victimes et le coût pour l‘économie tunisienne se monterait à 1,5 milliards d’euros.