DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Silvio Berlusconi se dit persécuté par des juges partiaux

Vous lisez:

Silvio Berlusconi se dit persécuté par des juges partiaux

Taille du texte Aa Aa

Silvio Berlusconi contre-attaque dans l’affaire “Rubygate”. Le président du conseil italien a annoncé dans une allocution télévisée que son gouvernement allait proposer des réformes pour garantir l’immunité des élus, alors qu’il est soupçonné de s‘être offert les services de Ruby, une prostituée mineure. Ce qu’il a de nouveau nié en bloc.

Silvio Berlusconi a affirmé vouloir “passer en jugement rapidement. J’ai des preuves indiscutables de mon innocence,” a-t-il ajouté, “mais j’aimerais le faire devant des juges impartiaux et pas devant des procureurs qui veulent utiliser cette affaire pour mener un combat politique.”

Ces accusations viennent s’ajouter aux nombreux démêlés judiciaires subis par Silvio Berlusconi depuis 17 ans. Mais cette fois c’est peut être l’affaire de trop.

“Franchement, je ne crois pas que ce soit un comportement digne d’un président du Conseil, estime un habitant de Rome. Il devrait démissionner”, ajoute-t-il. “Il est en bout de course, affirme un autre, on en a marre de lui.”

Silvio Berlusconi a affirmé que les soirées auxquelles participait Ruby n‘étaient pas des orgies, comme la presse l’affirme, et que les sommes d’argent qui ont circulé n‘étaient que des aides à des personnes en difficulté.