DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunisie : le gouvernement annonce l'amnistie générale

Vous lisez:

Tunisie : le gouvernement annonce l'amnistie générale

Taille du texte Aa Aa

En Tunisie, des tirs de sommations pour empêcher les manifestants d’escalader le mur. C‘était dans la matinée à Tunis, devant le siège du RCD, l’ancien parti de Ben Ali. La fleur au fusil, l’armée tente de calmer les centaines de personnes qui réclament la démission du gouvernement, il est en partie composé d’ex- membres du RCD.

Et tout un symbole, l’inscription “Rassemblement constitutionnel démocratique”, est déboulonnée par des fonctionnaires.

Dans la journée, il y a eu un grand ménage au RCD. Son comité central a été dissous, tous les ministres RCD ont démissionné de la formation. Mais pour l’opposant Ahmed Nejib Chebbi, aujourd’hui ministre dans le gouvernement, vouloir bannir le RCD n’a pas de sens : “Il ne faut pas répondre aux exigences de la rue si elle a tort. La dissolution du RCD n’est pas une exigence judiciaire, par contre la séparation de ce parti d’avec l’Etat en est une. Lors des révolutions en Europe de l’est, pas un seul parti communiste n’a été dissous.”

Le gouvernement transitoire a tenu aussi son premier Conseil des ministres de l’après Ben Ali. Sa première décision a été l’amnistie générale, y compris pour les islamistes. Tous les partis politiques seront désormais autorisés.