DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunisie : le grand ménage au RCD

Vous lisez:

Tunisie : le grand ménage au RCD

Taille du texte Aa Aa

Le comité central de l’ancien parti au pouvoir, le RCD, a été dissous à la mi journée. Un peu plus tôt, les huit ministres RCD du gouvernement avaient démissionné de leur parti.

Mais ce matin devant le siège de la formation à Tunis, la foule réclamait plus : que tous les anciens ministres de Ben Ali quittent le gouvernement. L’armée a effectué des tirs de sommation pour que les manifestants ne pénètrent pas à l’intérieur.

Pour Ahmed Nejib Chebbi, figure emblématique de l’opposition, aujourd’hui ministre dans le gouvernement, vouloir bannir le RCD n’a pas de sens : “La rue peut réclamer ce qu’elle veut mais il ne faut pas répondre à ses exigences si elle a tort.

La dissolution du RCD n’est pas une exigence judiciaire, par contre la séparation de ce parti avec l’Etat en est une. Vous avez vu les révolutions qui ont eu lieu en Europe de l’est, ont-ils dissous un seul parti communiste ? Non.”

Ce matin un ministre du RCD a démissionné du gouvernement. Quatre ministres de l’opposition avaient déjà claqué la porte. Le gouvernement aura du mal dans ses conditions à organiser ce jeudi son premier Conseil des ministres.