DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deuil national en Tunisie

Vous lisez:

Deuil national en Tunisie

Taille du texte Aa Aa

Le drapeau tunisien mis en berne : le pays est en deuil pour trois jours, en hommage aux victimes de la révolution du Jasmin.

Une semaine jour pour jour après la chute du régime Ben Ali, le dispositif de sécurité reste maximum à Tunis. Il a été confié à l’armée, la police s‘étant discréditée en ouvrant le feu à balles réelles sur les manifestants.

“Ce deuil est le minimum que l’on puisse faire, estime un habitant de Tunis. Plus de 80 personnes sont mortes en Tunisie. Je pense que c’est le minimum qu’on puisse faire pour ces gens qui sont descendus dans la rue, qui ont élevé la voix et ont tout fait pour la Tunisie.”

“La situation n’est pas encore claire, nous ne savons pas si les choses vont avancer ou pas, ni qui va gouverner,” s’inquiète une passante.

Le gouvernement d’union nationale se donne six mois pour organiser des élections. Il a décidé de reconnaître l’ensemble des mouvements politiques interdits et de décréter une amnistie pour les prisonniers politiques.