DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La joie des familles tunisiennes après la libération des prisonniers politiques

Vous lisez:

La joie des familles tunisiennes après la libération des prisonniers politiques

Taille du texte Aa Aa

Ils l’attendaient depuis des mois, certains depuis des années. Au loin un visage familier qui se rapproche, celui d’un père, d’un fils arrêté par la police de Ben Ali et aujourd’hui il est libre.

“J’attends mon fils. C’est un prisonnier politique. Il a été arrêté en juillet 2008”, explique ce père très ému.

“Je suis venu ici pour voir mon fils. Il m’a dit qu’il n’avait rien fait. Ils l’ont forcé à signer une feuille blanche, il a signé pour ne pas être torturé”, raconte cet autre père.

Le gouvernement transitoire tunisien a signé cette semaine un décret libérant tous les prisonniers politiques de l’ex-régime. 1800 personnes seraient concernées dont le fils de cette femme : “Mon fils Ziyad, ils sont venus le chercher et ils l’ont arrêté. Ils l’ont condamné à 5 ans de prison. Ils l’ont torturé encore et encore le laissant presque mort. On a été tortué avec lui et maintenant il n’est toujours pas là”.

Après 23 ans de régime autoritaire, le souffle de la liberté a pris son envol dans une Tunisie qui a soif de démocratie.