DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Reprise des pourparlers sur le nucléaire iranien

Vous lisez:

Reprise des pourparlers sur le nucléaire iranien

Taille du texte Aa Aa

6 semaines après la rencontre de Genève qui avait permis une timide reprise du dialogue après 14 mois d’interruption, l’Iran et les délégations des 5+1 se retrouvent à Istanbul, pour évoquer l‘épineux dossier du nucléaire.

La chef de la diplomatie de l’Union européenne Catherine Ashton conduira une nouvelle fois la délégation des grandes puissances. Face à elle, Said Jalili, négociateur en chef iranien pour le nucléaire.

Pour Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique, le scepticisme est de rigueur.

“Les deux parties ont des attentes différentes. L’Iran veut gagner du temps ; c’est une stratégie fondamentale. Ils veulent éviter autant que possible de donner l’occasion aux membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU plus l’Allemagne de procéder à de nouvelles sanctions. Ils veulent montrer qu’ils sont constamment ouverts au dialogue.”

Cela fait près de 7 ans maintenant que l’AIEA et les 6 tentent de convaincre l’Iran de renoncer à ses travaux d’enrichissement d’uranium.

En 2009, les négociations avaient été interrompues après la construction d’une deuxième usine d’enrichissement considérée comme une menace par de nombreuses puissances occidentales, à commencer par les Etats-Unis. Ces dernières soupçonnent Téhéran de chercher à se doter de l’arme nucléaire.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov estime que cette rencontre ne doit pas se limiter à la seule question du nucléaire iranien.