DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Biélorussie : "le changement est inévitable", Nikolaï Petrov - analyste

Vous lisez:

Biélorussie : "le changement est inévitable", Nikolaï Petrov - analyste

Taille du texte Aa Aa

La dissidence n’a pas dit son dernier mot en Biélorussie.

Bravant l’interdiction de manifester, un petit groupe d’opposants est venu protester vendredi soir devant le Palais présidentiel à Minsk contre l’intronisation du président Lukachenko.

Les trouble-fête ont été emmenés manu militari par autant, sinon plus, de policiers anti-émeute.

Selon l’analyste politique russe Nikolaï Petrov,

du centre américain Carnegie à Moscou, le changement est cependant inévitable en Biéloriussie. “Le camp européen comme le camp biélorusse ont intérêt à restaurer un certain degré de confiance et un certain niveau de relations, estime-t-il. Je ne vois pas comment la Biélorussie et le régime du président Lukachenko pourraient rester en l‘état. Le coût pour Biélorussie, aujourd’hui déjà mais aussi demain, pourrait être très élevé.”

Les Européens ont boycotté la prestation de serment d’Alexandre Loukachenko hier. Ils le menacent de sanctions s’il ne relâche pas les opposants arrêtés pour avoir manifesté contre sa réélection.

Reste que la Biélorussie a de quoi répliquer : la moitié du pétrole russe et un quart du gaz russe destinés à l’Europe transitent par son territoire.