DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La province à Tunis pour faire tomber le gouvernement

Vous lisez:

La province à Tunis pour faire tomber le gouvernement

Taille du texte Aa Aa

Partis hier du centre pauvre et rural du pays où a débuté la révolution du jasmin, un millier de jeunes sont arrivés dans la capitale tunisienne ce dimanche matin.

Ils dénoncent le recyclage des caciques du régime Ben Ali au sein du gouvernement Ghannouchi et la fraternisation avec la police, qui il y a dix jours encore, tirait à balles réelles sur la foule, faisant une centaine de morts.

“Nous devons en finir pour toujours, scande un jeune homme. Nous devons chasser Ghannouchi et sa bande pour toujours !”

“Nous sommes ici pour faire tomber la dictature,” tente d’expliquer un autre manifestant. L‘émotion prend le dessus. Il ne peut retenir ses larmes

Arrivés devant le ministère de l’Intérieur, ces déshérités ont déployé un vaste portrait de Mohammed Bouazizi, le vendeur de fruits et légumes qui s‘était immolé le 17 décembre, déclenchant la révolte. Ils assiègent depuis le palais de la Kasbah, qui abrite les bureaux du Premier ministre.