DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rubygate : Berlusconi lâché par l'opinion

Vous lisez:

Rubygate : Berlusconi lâché par l'opinion

Taille du texte Aa Aa

Le Rubycate pourrait s’avérer le scandale sexuel de trop pour Silvio Berlusconi. Selon un sondage publié ce dimanche dans le Corriere della Sera, un Italien sur deux souhaite désormais la démission du Président du Conseil.

Lâché par l’opinion publique, le Cavaliere sort les griffes et accuse les juges chargés de l’enquête d’avoir procédé à des écoutes téléphoniques illégales.

Au coeur de l’affaire : Ruby, alias Karima El Mahroug, 18 ans depuis novembre. Silvio Berlusconi est soupçonné d’avoir eu des rapports sexuels tarifés avec cette jeune marocaine alors qu’elle était mineure, notamment lors de soirées légères dites “bunga bunga” dans sa villa milanaise. Un délit passible de six mois à trois ans de prison.

Le parquet de Milan accuse aussi le Cavaliere d’avoir abusé de ses fonctions en faisant libérer la jeune fille arrêtée l‘été dernier pour chapardage.

Un dossier d’accusation de 300 pages a été transmis au parlement. Les juges ont appelé les élus à valider des ordres de perquisition des propriétés du Chef du gouvernement.

Le Rubygate ne pouvait pas tomber plus mal pour Silvio Berlusconi, tout juste privé par la Cour constitutionnelle de son immunité automatique.