DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunisie : pas de répit pour le gouvernement de transition

Vous lisez:

Tunisie : pas de répit pour le gouvernement de transition

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de personnes massées aux abords du théâtre national de Tunis, bougies à la main, pour rendre hommage aux martyrs de la révolution de jasmin.

Un rassemblement spontané et pacifique, alors que le deuil national décrété pour une période de 3 jours s’achève aujourd’hui.

Plus tôt dans la journée, des milliers de personnes s‘étaient une nouvelle fois rassemblées pour réclamer la dissolution du gouvernement de transition.

Histoire d’apaiser les tensions, ce dernier a mis en place une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur les violences qui ont fait des dizaines de morts.

Pour son président, Taoufik Bouderbala, “les recherches s’orienteront en priorité vers ceux qui ont une implication directe dans ces abus, autrement dit, dit-il, vers le ministère de l’intérieur.”

Officiellement, 78 personnes auraient péri lors de cette révolte populaire, 117 selon l’ONU, dont 70 tuées par balle.

Pour de nombreux Tunisiens, la nomination de cette commission n’est qu’un coup d‘épée dans l’eau orchestré par les caciques de l’ancien régime.

Beaucoup doutent aussi que les avoirs de Ben Ali et de sa famille réapparaissent un jour.

Partis du sud du pays, des centaines de Tunisiens ont pris part à un cortège en route vers la capitale. Baptisé “caravane de la libération”, il devrait atteindre Tunis dans les prochains jours.