DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des documents qui sèment le doute chez les palestiniens

Vous lisez:

Des documents qui sèment le doute chez les palestiniens

Taille du texte Aa Aa

Le droit aux retour de réfugiés palestiniens, une des principales pierres d’achoppement des négociations israélo-palestiniennes. En Jordanie, ils sont quelque 3.5 millions à vivre dans des camps comme celui de Baqaa, ou ils sont arrivés suite aux guerres de 1948 et 1967.

Le droit au retour concerne 5 millions de réfugiés palestiniens, et pourtant Saeb Erekat aurait offert de limiter le retour à 10 000 réfugiés par an, pendant 10 ans, soit au total 100 000 personnes.

Jérusalem encore, revendiquée comme “capitale éternelle et indivisible” par les israéliens, de même que par les palestiniens en ce qui concerne Jérusalem-Est. Dossier hypersensible donc, toujours repoussé vers la fin des négociations.

Selon les documents, les négociateurs palestiniens étaient prêts à renoncer au quartier juif et à une partie du quartier arménien dans la vieille ville, voire même à des concessions sans précédent sur l’esplanade des Mosquées, lieu saint de l’islam.

Ainsi, Saeb Erekat aurait-il dit le 15 janvier 2010 à un diplomate américain: “What is in that paper gives the Israelis the biggest Yerushalaim in Jewish history.”

Concernant le dossier aussi brûlant des colonies juives dans Jérusalem, un des documents rapporte l’offre de l’ancien Premier ministre et négociateur en chef palestinien Ahmed Qorei en juin 2008.

Il aurait proposé aux Israéliens l’annexion de toutes les colonies dans Jérusalem à l’exception de Jabal Abu Ghneim, soit Har Homa en hébreu. Une offre sans précédent dans l’histoire selon le même Ahmed Qorei.

“Ces documents qui ont fait beaucoup de bruit dans les milieux palestiniens, les ont poussés à douter de la sincérité de leur dirigeants dans les négociations avec les israéliens sur leur droits fondamentaux qu’ils réclament depuis 1948 explique ici notre journaliste Riad Muasses.

Les autorités palestiniennes qui ont été surprises par la fuite de ces documents ont accusé Al Jazeera de fausser la réalité et se sont dites prêtes à diffuser tous les documents des négociations, dont la ligue arabe possède une copie”.