DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Loi sur les médias : Bruxelles donne deux semaines à Budapest

Vous lisez:

Loi sur les médias : Bruxelles donne deux semaines à Budapest

Taille du texte Aa Aa

Viktor Orban a deux semaines pour revoir sa loi sur les médias. C’est l’ultimatum lancé par Bruxelles dans une lettre envoyée au Premier ministre hongrois.

La semaine dernière, il avait dû affronter l’ire du Parlement européen. La Commission vient, elle, de préciser ses reproches : d’une part les possibles restrictions à la liberté d’expression – Bruxelles invoque d’ailleurs pour la première fois la Charte européenne des droits fondamentaux – mais ce qui l’inquiète aussi, c’est le fait que tous les médias, y compris les sites internet basés à l‘étranger, soient soumis à cette loi.

Le texte place les médias publics sous la surveillance d’une autorité nationale composée de proches du parti au pouvoir, et il permet de sanctionner les médias privés qui ne fourniraient pas une information équilibrée.

Jusqu’ici, Budapest a défendu mordicus sa législation.