DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portugal : réélection sans gloire pour Anibal Cavaco Silva

Vous lisez:

Portugal : réélection sans gloire pour Anibal Cavaco Silva

Taille du texte Aa Aa

Election sans gloire au Portugal pour Anibal Cavaco Silva, réélu président du pays au premier tour, lors d’un scrutin que plus d’un électeur sur deux a snobé.

Issu du principal parti d’opposition, le Parti Social Démocrate, Anibal Cavaco Silva a obtenu 52,9% des suffrages, face à Manuel Alegre, poète socialiste largement distancé. Les résultats sont quasi-définitifs puisqu’il ne reste que quelques consulats dont les votes n’ont pas été dépouillés.

Anibal Cavaco Silva :

“J’exercerai une magistrature active, en travaillant loyalement avec tous les organes de la souveraineté nationale afin de défendre les grands objectifs statégiques nationaux. Dans l’immédiat, ces priorités sont combattre le fléau du chômage, contenir l’endettement externe et renforcer la compétitivité de notre économie”.

L’abstention n’avait pas atteint un tel niveau pour une présidentielle depuis 74 au Portugal. Et d’ailleurs à Lisbonne c’est l’indifférence, voire la résignation, qui l’emporte :

Témoignages de Lisboètes ce matin :

“Les choses vont rester les mêmes, elles ne vont ni s’améliorer ni empirer. Juste la même chose”.

“Moi je pense que rien ne va changer, ou alors que ça va être pire”.

Le président au Portugal, élu pour cinq ans, dispose de pouvoirs limités. En politique depuis plus de trente ans, Cavaco Silva a joué sur son expérience lors de la campagne, au moment où le pays est menacé de récession et pourrait devoir recourir à l’aide internationale.