Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Les Egyptiens s’inspirent de la révolte tunisienne, et réclament le départ du président Moubarak, en place depuis 29 ans. Environ 15 000 personnes ont manifesté aujourd’hui au Caire, encadrées par le double de policiers.  D’autres manifestations ont  eu lieu dans de nombreuses villes du pays.
 
“Aujourd’hui n’est pas le début de la révolution, a déclaré Abdel Halim Kandil, du mouvement Kefaya, c’est une répétition, un message fort. Au lieu de forcer les gens à se soulever, on leur dit d’agir et pas juste de parler, on montre aux gens qu’un soulèvement est possible.“ 
 
Les jeunes ont utilisé les réseaux sociaux pour se mobiliser. Sur Facebook, plus de 90.000 personnes s‘étaient déclarées prêtes à manifester.
 
 
“C’est une nouvelle tentative, rajoute Gamal Heshmat, du parti des Frères Musulmans, nous prenons le dernier souffle de ce système, il faut des réformes, nous pensons que le régime actuel n’en est pas capable.“ 
 
Avec plus de 80 millions d’habitants, l’Egypte est le pays le plus peuplé du monde arabe, et plus de 40% de sa population vit avec moins de deux dollars par jour et par personne.  
L’opposition égyptienne s’inspire de la révolution tunisienne pour pousser les manifestants à réagir sur les problèmes de corruption, pauvreté et hausse des prix, l’enjeu pour l’opposition sera maintenant de faire durer cette colère dans le temps. 


Vu sur Youtube, Tiananmen au Caire

Vous êtes sur place ? Ecrivez-nous pour témoigner, décrire ce que vous voyez, ou envoyez-nous des images à witness@euronews.net ou sur twitter @euronews ou sur facebook

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :