DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trafic d'organes au Kosovo et en Albanie : ce que Dick Marty a révélé


Le bureau de Bruxelles

Trafic d'organes au Kosovo et en Albanie : ce que Dick Marty a révélé

L’existence de la maison jaune avait d’abord été révélée par l’ancienne procureure du TPI pour l’Ex-Yougoslavie, Carla del Ponte. Dans un livre témoignage en 2008, elle affirmait que des prisonniers serbes y avaient été conduits par la guerilla kosovare pour des prélèvements d’organes. Dans son rapport pour le Conseil de l’Europe, le Suisse Dick Marty va plus loin. Il cite plusieurs lieux de détention et d’extraction d’organes, le plus souvent en Albanie, et les enlèvements au Kosovo, en présence de la Kfor et des institutions internationales qui étaient présentes dès juin 1999.

Or le trafic se serait poursuivi alimentant un réseau international.

Parmi les personnages troubles suspectés d’avoir trempé dans ce trafic d’organes, Yusuf Sonmez, surnommé le “Frankenstein turc”. Ce chirurgien a été brièvement arrêté en Turquie, puis libéré mi-janvier. Il a exercé dans une clinique de Pristina où les donateurs se voyaient promettre 15.000 euros pour un de leurs organes.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Le Conseil de l'Europe veut une enquête approfondie sur les crimes attribués à l'ancienne guérilla kosovare