DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Anniversaire de la libération d'Auschwitz : Moshe Kantor compare Ahmadinejad à Hitler

Vous lisez:

Anniversaire de la libération d'Auschwitz : Moshe Kantor compare Ahmadinejad à Hitler

Taille du texte Aa Aa

Leslie Alexander, euronews : “A la veille de l’anniversaire de la libération d’Auschwitz, nous rejoignons à Bruxelles Moshe Kantor, qui est le président du Congrès Juif Européen. Merci d‘être avec nous. Moshe Kantor, 66 ans après, pourquoi devons-nous nous souvenir ?”

Moshe Kantor : “Ecoutez, il se passe beaucoup, beaucoup de choses aujourd’hui, dans l’Europe contemporaine, qui nous renvoient aux leçons de l’Holocauste.

Vous savez, après la Seconde guerre mondiale, le niveau moyen d’antisémitisme, je parle du niveau moyen d‘événements antisémites dans le monde, était plus ou moins stable, et seulement sur l’année 2009, leur nombre a doublé.

Il y a deux types d’antisémitismes. L’un est un antisémitisme classique qui augmente de temps en temps. Il y a des cycles, comme avec la crise économique ou d’autres menaces, et habituellement, les Juifs sont responsables et coupables de tout.

Mais il y a un autre type d’antisémitisme qui apparaît maintenant. C’est l’anti-israélisme. Et cet anti-israélisme puise ses racines au Proche-Orient. C’est la tendance pro-iranienne.”

euronews : “J’allais mentionner le Président Ahmadinejad, connu pour avoir déclaré qu’Israël devait être rayé de la carte. Pensez-vous que le monde prenne au sérieux sa menace ?”

Moshe Kantor : “Malheureusement, le monde la sous-estime. Hitler aussi a été sous-estimé. Qui l’a pris au sérieux ? Ce petit artiste sans succès d’Autriche, qui l’avait pris au sérieux ? Tout le monde le considérait comme un fou. Et voyez ce qui s’est passé après qu’il a écrit “Mein Kampf”… L‘établissement de législations appelées les lois de Nuremberg et d’autres mesures qui ont abouti à la “Solution finale” et à l’Holocauste.

Désormais, la même histoire se répète. Et Ahmadinejad, avec toutes ses menaces, y compris la menace de l’armement nucléaire de l’Iran, est certainement sous-estimé et banalisé. Or ce n’est pas seulement une menace pour l’Etat juif et le peuple juif. C’est clairement une menace pour l’Union européenne et la civilisation européenne.”

euronews : “Donc, en somme, Moshe Kantor, d’après ce que vous dites, il semble que les leçons n’aient pas été tirées ?”

Moshe Kantor : “Ecoutez, la principale leçon à tirer pour l’Union européenne actuellement doit être la suivante : nous assistons à un programme de boycott de l’Etat d’Israël, l’Etat démocratique du Proche-Orient, qui est un allié solide et fiable de l’Union européenne. Et cela devrait être interdit par la loi… Toute discrimination à l‘égard d’un Etat démocratique dans n’importe quel pays de l’Union européenne.”