DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Egypte toujours sous tension

Vous lisez:

L'Egypte toujours sous tension

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de personnes ont manifesté hier dans le pays comme ici au Caire pour réclamer le départ du président Hosni Moubarak. Puis dans la nuit de mardi à mercredi, les forces de l’ordre sont intervenues dans le centre de la capitale et ont utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser la foule. Ces manifestations, qui touchent l’ensemble du pays, ont fait trois morts hier dont un policier. Les deux autres victimes, des manifestants, sont décédées après des heurts avec les forces de l’ordre.

Mercredi matin, le ministère de l’Intérieur a interdit toute manifestation. Quelques manifestants ont toutefois tenté de se rassembler dans le centre-ville du Caire mais ont été dispersés par la police, selon l’AFP.

“Ils ne nous traitent pas comme des humains mais comme des chiens. Dieu les punira”, dit un manifestant.

Les Egyptiens s’inspirent de la révolution tunisienne et demandent à leur tour le départ de leur Président.

“Nous allons poursuivre ce que nous avons entrepris ce matin jusqu‘à la chute de l’actuel système”.

L’Egypte n’avait pas connu de telles manifestations anti-gouvernementales depuis les émeutes de 1977 qui avaient été provoquées par une hausse du prix du pain. Aujourd’hui, les Egyptiens réclament d’importantes réformes économiques et sociales. Plus de 40% de la population vit avec moins de deux dollars par jour.

Vous êtes sur place ? Ecrivez-nous pour témoigner, décrire ce que vous voyez, ou envoyez-nous des images à witness@euronews.net ou sur twitter @euronews ou sur facebook